0 0

Se rendre à St-Jacques-de-Compostelle à vélo

Le mythique chemin de St-Jacques-de-Compostelle (« Santiago de Compostelle » en espagnol) guide chaque année des dizaines de milliers de pèlerins à travers les paysages français et espagnols, pour une aventure tant géographique que spirituelle. Traditionnellement effectué à pied, le trajet de St-Jean-Pied-de-Port à Santiago peut néanmoins également se réaliser à vélo. Lisez plutôt !

Pourquoi choisir le vélo ?

Aussi prisée que soit la marche à pied pour un pèlerinage sur le « Camino de Santiago », le vélo offre pour sa part des avantages particuliers. Tout d’abord, il constitue une bonne option pour ceux qui ne disposent pas d’assez de temps pour effectuer tout le trajet à pied. Ainsi, là où le pèlerinage pédestre requiert plusieurs semaines de marche pour être entièrement couvert, l’aventure à bicyclette peut être réalisée en une douzaine de jours. Il offre de plus un point de vue et une appréciation différente des paysages et des routes parcourues. Le ballet des montagnes, des villages et des plaines qui défilent le long des routes observé en pédalant est un spectacle à la beauté unique. Enfin, une escapade cycliste a ses propres sensations, de l’effort déployé en remontant une côte, à l’euphorie ressentie durant une pente descendante.

Les étapes du périple

De Saint-Jean-Pied-de-Port à Santiago de Compostelle, les paysages naturels et culturels se déploient en une diversité qui raviront vos yeux et votre esprit. Depuis votre point de départ, Saint-Jean-Pied-de-Port, vous entamerez votre aventure en partant à l’assaut des Pyrénées. Pour cette étape, il vous est possible d’emprunter le Camino de Santiago lui-même, ou bien la route, si elle s’avère plus praticable à vélo. Les Pyrénées passées, vous traverserez ensuite la région de Navarre, connue pour ses sites médiévaux, et sa capitale Pampelune. Puis, vous atteindrez les collines de la Castille-et-Léon. Là, garez votre bécane et prenez le temps d’explorer quelques-uns de ses innombrables trésors, entre parcs naturels et villes classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Salamanque et sa vieille ville, notamment, regorgent de monuments majestueux, et satisferont votre soif de culture. Enfin, la verdoyante et maritime Galice accueillera le dernier tiers de votre aventure. Prenez le temps de méditer sur ses paysages océaniques, et découvrez l’architecture romane de ses monastères et cathédrales, dont celle de Santiago de Compostelle.

Côté organisation : location velo et hébergement

Votre décision maintenant prise d’entreprendre l’aventure à vélo, il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les quelques options de transport et d’hébergement. Une fois arrivé à Saint-Jean, aisément accessible en train depuis Bayonne ou Toulouse, vous pouvez opter pour la location velo directement sur place. Votre propre hôtel propose ce service, et vous offre la possibilité de laisser le vélo à Santiago. Pour l’hébergement en route, il vous est possible de loger en hôtel, ou bien dans l’une des nombreuses auberges qui parsèment le Camino. Vous pouvez également solliciter les services d’une agence spécialisée, qui se chargera alors d’organiser tout le voyage, avec hébergement, et vélo inclus, ou non.

 

Spread the love
0 0